Qui demeurait au 12 rue de Tournon entre 1820 et 1870 ?

Description de l’immeuble par l’administration (1853):

Le 12 rue de Tournon appartient  [ depuis le 30 octobre 1820 ] à Madeleine Masseron, mariée sous le régime dotal avec convention, de réserve pour ses biens propres, soit un régime matrimonial qui tend vers la séparation de biens, avec le Comte d’Houdetot [celui-ci décédera le 20 janvier 1859], domiciliée au 10 rue de Londres à Paris IXème . Cette propriété a son entrée par une porte cochère. Elle est composée de plusieurs bâtiments.

1° Un corps de logis sur rue, double en profondeur, élevé sur caves, d’un rez de chaussée, d’un entresol, trois étages carrés, un quatrième en attique, un cinquième sous comble ; bonne construction en pierres, moellons, pans de bois, escaliers très commodes, neuf fenêtres de face.

2° Corps de logis au fond de la cour, doubles en profondeur, élevé d’un étage dessus souterrain , d’un rez de chaussée, de quatre étages carrés, cinquième sous comble, même construction que les précédents escaliers, commodes et très bien éclairés. 

Les deux corps de logis qui précèdent sont réunis par deux ailes simples à droite et à gauche, d’une cour spacieuse. La façade sur rue de Tournon est décorée de pilastres et de corniches. A la suite du bâtiment du fond, il y a un jardin, le tout moyennant 70 locataires ( cet immeuble est en effet consacré à la location).

Ne sont pas recensés pour cet inventaire les deux locaux commerciaux.

Cour

Gauche

Droite

Remises pour deux voitures

Richerand (de ), Cauchy

Perigny (de ), Le Verrier

Partie de l’immeuble sur la rue

de Tournon

Gauche

Droite

Entresol

Girod de l’Ain ***

Périgny (de ) 

1 er étage

Cauchy Eugène ***

Richerand (de )

2 ème étage

Cauchy Eugène

Cauchy Eugène

3 ème étage

Ansart , Ismen, Polydore    ( Commissaire priseur )

Lambert ( ancien juge) ***puis Mme Pénard sa mère.

4 ètage

Lambert, Coulier, Cauchy, Ansart,  Galiot, Lomel, Voisin, Bonnot

5 ème étage

Testu, Cauchy, Richerand (de ), Gallois, Girod de l’Ain

Partie de l’immeuble cour,  fond droite 

Rez de chaussée ( cusine divisée )

Montdésir (de )

1 er étage

Montdésir ( Colonel au Génie ) ***

2 ème étage

Guignon ( Commissaire aux comptes)

3 ème étage

à gauche : Martel (Artiste peintre) à droite, Gueneau de Mussy***

4 ème étage

Dufailly

5 ème étage

Cauchy  Eugène, Guignon

Cour

Appartement fond cour ½ enterré

Leverrier puis Bruneaud , Docteur en médecine

Appartement accédé par perron

Leverrier , puis Bruneaud , Docteur en médecine

Partie de l’immeuble, cour fond gauche

Gauche

Droite

2 ème étage

Lachaumel (rentier)

Rousseau (avocat )

3 ème étage

Moufflard , puis Geraldy

Real ( homme de lettres) **, puis d’Hamel

4 ème étage

Guilbour

Cauchy Eugène

5 ème étage

Champion (garde)

Dates (entre parenthèses) justifiant à partir d’autres sources de la résidence au 12 rue de Tournon

Commentaires

Ismen, Polydore ANSART  (1851)

Commissaire priseur, vendeur, expert de la Chambre des commissaires-priseurs, né en octobre an 9 (1801)  décédé en 1855. Epoux de Lucie  Hamel .

Isabelle ( ?) BERENGER (1828)

Comédienne, débuta à l'Odéon le 12 janvier 1828, joua au Gymnase puis à la Comédie française, non mentionnée sur cet inventaire

Jules, Evariste, Joseph CARDON DE MONTIGNY ( 1830)

1804 (Arras) – 1862 ( Le- Mont- d’Or) ; Auditeur de seconde classe, nommé au Conseil d'Etat (cour royale de Paris) le 1er août 1810, sous-préfet à Arras de 1811 à 1814 ;. En 1841, il habite 10 rue de Babylone. Fait   Baron de Montigny en 1811., non mentionné sur cet inventaire

Louis-François CAUCHY (1828)

( 1760- ?) Avocat au parlement de Normandie secrétaire général du Sénat le 1er  janvier 1800 .  A partir de 1814,  a continué près de la Pairie, avec le titre de garde des registres et archives, des fonctions analogues à celles qu'il remplissait près du Sénat. Il  joignait à ce titre celui de garde des archives des ordres de Saint-Michel et du Saint-Esprit

Eugène, François , CAUCHY , ( 1850)

Fils de Louis-François, ( 1802- ?) Garde des registres adjoint de la Pairie.Il succéda  à la charge de son père en 1831. Il participait en même temps aux travaux du Conseil d'État, d'abord comme auditeur, puis comme maître des requêtes. Il a continué ces doubles fonctions jusqu'à la suppression de la Pairie en février 1848. .. Auteur du «  Duel considéré dan ses origines dans l’état actuel des mœurs »,publié chez  Hingray rue de Seine, 1846.

Alexandre – Laurent CAUCHY (1850)

Fils de Louis François ( 1792-  1857), conseiller-auditeur à la Cour royale de Paris, conseiller à

la même Cour

en 1824.

COMPANS ( 1829)

Avocat, non mentionné sur cet inventaire

DEPIERRE (1835)

Comte,  ancien capitaine de frégate, non mentionné sur cet inventaire.

Gaspard  Amédée  [ Louis] GIROD ( DE L’AIN ) ( 1845)

(1781-1847). Procureur impérial à Alexandrie, auditeur au conseil d’État, puis en 1811 avocat général à la cour impériale de Paris En 1827, il fut élu député dans le 2e arrondissement électoral d'Indre et Loire : Chinon. Pair de France en 1832 puis Président du Conseil d’Etat. Il exerça une grande influence à la Chambre des pairs jusqu'à sa mort.

GUENEAU de MUSSY ( 1829)

Médecin Ordinaire du Roi, Membre de l’Académie de médecine (section de physique et de chimie médicales) ; médecin de l'Hôtel-Dieu ; reçu docteur à Paris en 1803 ; consulte de 10 heures  à midi.

Noêl GUENEAU de MUSSY (1829)

Docteur en médecine, (neveu du précédent); ancien chef de clinique de la Faculté à l'Hôtel-Dieu ; médecin du Bureau central , Rue Garancière n° 13 ; consulte de 11 heures à 1 heure..

Augustin, Guillaume JOSSE (de) BEAUVOIR ( 1826)

(1771 + 1853) Député de 1815 à 1827 ; Officier de la légion d’honneur ; Membre du Conseil-général de Loir- et Cher. Cour des comptes : Conseiller maître de la troisième chambre ; C’est lui qui a donné un cacher historique au « Comité de la Rue de Tournon » où deux royalistes, deux libéraux et un doctrinaire délibéraient  et votaient sur la destinée de feuilles d’information ; locataire  non mentionné sur cet inventaire.

Auguste LAMBERT (1850)

Avocat à la cour d’appel

PIERRON  de MONDESIR

Cette famille restera locataire au 12 rue de Tournon jusqu’en 1970 environ .

Jacques Nicolas Augustin THIERRY/ ( 1848)  / Amédée, Simon, Dominique THIERRY,

Jacques, Nicolas est un historien ( 1795-1856) . son frère  Amédée ( 1797-1873) a été membre de l’Académie des Sciences morales et politiques.. Non mentionnés sur cet inventaire.