Qui demeurait au 12 rue de Tournon de 1876 jusqu’à la fin du siècle ?

L’administration décrit en 1876 cet immeuble comme suit :

Le 12 rue de Tournon appartient à Madame  POIRIER veuve LEDESDET cousine, héritière au septième degré de Madeleine Masseron, qui l’a acquis par voie d’adjudication le 22 février 1872 pour la somme de 512.000 francs. A ce bien s’ajoute le 13 rue Garancière. L’immeuble se compose d’une entrée de porte cochère, 9 croisées de face, un corps de logis enfermant une cour de trois cent soixante quinze mètres carrés, bâtiments doubles sur la rue et au fond de  cour, simples sur les côtés, élevés sur caves, d’un rez de chaussée, entresol, quatre étages carrés, le cinquième sous combles. Construction en pierre, moellons et pans de bois ; jardin de quatre cent cinquante six mètres carrés, par passage au fond donnant rue Garancière 13, avec cochère et cour, de rez de chaussée, premier et deuxième étage, usage d’écuries et remises …

Cour

Gauche cour

Droite cour

Magasin

Beauvais puis Moreau puis Coulomb épicerie de détail , Colin tonnelier à façon

Guckert  tapissier, puis Boussard Industriel d’images

Rez de chaussée

Gauche

Droite

Magasins : surface de

105 mètres carrés

Guelhert ( Tapissier), puis Pucherk ( Tapissier) , puis Passerat ( Tapissier )

Brochin ( curiosités), puis Ferrandi ( Ferrailleur), puis Laflèche ( fabricant d’encres)

Remises à voitures ( deux voitures)

Tisserand, puis Mourier, puis Verlen, puis Thomas, puis Duon

Brehan, puis Laflèche, puis Sotta, puis Berthe, puis Jourdain.

Paulin, puis Veuve Perrin

Veissière ( ingénieur), Comte de Fontanes

Partie de l’immeuble sur la rue

de Tournon

Gauche

Droite

Entresol

Jallot, puis Gruau (architecte) puis Pottier (Colonel en retraite bail 1876), puis Fallières *** ( député, bail 1882)

Vicomte de Carne ( bail 1840) puis Veuve Mercier ( bail 1874), puis Augrand ( bail ?) et

la Veuve Denis Guilbert

( 1898)

1 er étage

Cara Devaux ( Bail 1873) ***, puis Poulet ( Ingénieur , bail 1886 ) puis Veuve Busquet, bail 1889.

Corogna – Bey (de ) ( bail ?) ,  Poussainvielle (de ) (bail 1875), Charles Oster*** ( bail 1895)

2 ème étage

Guillon, sous –loué à Cherbuliez*** en 1884,puis loué à Cherbuliez en 1889.

Guillon Veuve (bail ?) puis Audibert ( Directeur général, bail 1872)

3 ème étage

Bousquet Eugène (bail 8 janvier 1876), puis Dussouchet *** ( bail avril 1885)

Hesart, Vve Plasnol

4 ème étage

Marmier, Philippe, Nicourt, Radau ***

Partie de l’immeuble, cour fond droite

Rez de chaussée ( cuisine divisée )

Montdésir (de )

1 er étage

Montdésir  (de)(bail 1879)

2 ème étage

Docteur Bertrand, puis Baudrillart ( bail 1891) puis Benoist ***(bail 1894)

3 ème étage

Flassine ? ( bail 1888), puis Carré Etienne (agent de la Compagnie générale , bail ?) puis  Gracy (de) (bail 1891, puis Monceaux (bail 1898 )***

4 ème étage

Collet, Burkel,Poujol/ Massena, Martin (voyageur)/ Basfour, Genin

5 ème étage

Lemenu/ Dlle Ducros/Le Rest, Delachaumelle / Crespel/ Esquoy

Cour

Appartement fond cour ½ enterré

Docteur Saulinier (bail 1876), Veuve Oster ***(bail 1889)

Appartement accédé par perron (10 marches)

Partie de l’immeuble fond gauche cour

Gauche

Droite

1er étage

Benoist

2 ème étage

Dame Jarre (rentière)

David Sauvageot***

3 ème étage

Geraldy,puis  Gresland,puis  Baudrillard Vve.

4 ème étage

Greslin, Paussoy,  Chabrier,  Docteur Jouin , Leroy, Cherbuliez ***, Poirier Prosper, l’Ourel (retraité) , Philippe, Mondésir (de)

5 ème étage

Dlle Brunet, Laumel, Dlle Riondel

Les dates entre parenthèses font foi par ailleurs de la résidence au 12 rue Tournon

Eléments d’identification

Autres commentaires

Charles BENOIST

Né le 31 janvier 1861  à Courseulles, Calvados ; Etudes au Lycée de Caen 1871-1878 ;Professeur à l’Ecole libre des sciences politiques 1895 ;Député de la Seine ( Progressiste) Paris VIème  arrondissement, 1802-1819 ; Membre de l’Institut de France (Académie des sciences morales et politiques 1908) ; Ministre  de France aux Pays - Bas 1909 -1924  Ministre plénipotentiaire ; Décédé en 1936,

Rédacteur  politique à la Revue des deux mondes 1916 ;résidences à Courseulles sur mer et à Automne près de Meaux (Seine-et-Marne)

CARA- DEVAUX ( 1850-1851)

Juge à la 5ème  chambre du Tribunal de 1ère instance de la Seine

DELACHAUMELLE (1861)

Membre titulaire liste générale des membres de la société internationale des études pratiques d'économie sociale, 1861

DUSSOUCHET  Jean –Jacques (1899)

Professeur au Lycée Henri IV , coauteur d’un cours de grammaire française fondé sur l'Histoire de la Langue, Hachette et Cie, Paris, 1899

Vice-président de l'Association Valentin Haüy .

Clément-  Armand FALLIERES (1871)

Ministre de l’instruction publique en 1870

Député en 1876 ; Sénateur de 1892 à 1899, Président du Sénat 1899..Président de la République 1906.

Victor CHERBULIEZ

Auteur d’une d'une trentaine de romans, dont la plupart sont aujourd'hui oubliés. Cherbuliez mourut en 1899 à Combs

la Ville. Il

  fut inhumé au cimetière du Montparnasse à Paris

La librairie Cherbuliez

et Cie se situait rue de Tournon, n° 17

O. COUCHE ( 1876)

Conseiller d' Etat , Secrétaire général du Ministère des Travaux publics

Ingénieur ordinaire de 1re classe des mines.

Paul MONCEAUX  (1905)

Professeur au Lycée Henri IV

Articles
littéraires dans le Journal des Débats

Aggar de NEUBOURG ( 1855)

Mentionné par la Société nationale d'horticulture de France, Société d'horticulture de Paris, Société impériale et centrale d'horticulture

Publié par Société nationale d'horticulture de France., 1858

1836—Jardins de France

Notes sur l'article: v.4 1858

Désiré NISARD (1867)

Membre de l’Académie française (éloquence latine ), membre de l’académie de Reims

Professeur au collège de France de Paris, membre de l’ association pour l’enseignement des études grecques en France

Ph. J et Mme. OSTER (1863)

Mme Oster (Claire) Secrétaire et  Déléguée générale du Patronage des détenues et libérées

PEYNAUD ( 1867)

Commissaire priseur

Non mentionné dans l’inventaire

Rodolphe RADAU   

Membre de l’Institut l'Académie des Sciences, dans la section d'astronomie, né  à Angerburg (Prusse) en 1834.

Date de l’admission à la société mathématique  de la France :1872

Albert DAVID SAUVAGEOT

Professeur au collège Stanislas, lauréat des concours d’agrégation.

Ennemis d’enfance, Armand Colin et Cie, Editeurs (1891), Le réalisme et la naturalisme dans la littérature et dans l’art (1889)